AF447 – la communication s’emballe

Posted: 24th mai 2011 by admin in News
Tags: , , ,

Les boites noires du vol AF447 ont été retrouvées, et ont pu être totalement lues par les experts du BEA. Les familles des victimes auraient donc pu s’attendre à une réaction calme et sereine de chacune des parties – constructeurs, équipages, équipementiers. Et pourtant la communication mise en œuvre est terrible, chacun allant de son petit mot pour s’exonérer de toute responsabilité dans cet atroce crash qui a couté la vie à 228 personnes. Airbus a été le premier à botter en touche en annonçant que l’avion n’était pas en cause dans le crash, sans que le BEA ne puisse valider.

af 447

Aujourd’hui, les informations qui circulent, apparemment par le BEA laissent entendre que ce sont les pilotes qui ont mal réagit face au givrage des sondes pitot. D’après le BEA les sondes de mesure de vitesse Pitot, fabriquées par Thales, auraient gelé à plus de 10 000 mètres d’altitude, comme le laissait présager les premières déclarations en 2009. Face à ce système défaillant, les deux copilotes n’auraient pas corrigé manuellement les autres systèmes pour stabiliser l’avion. L’accident serait dû à un mauvais suivi des procédures habituelles, face au givrage des sondes Pitot. L’équipage n’aurait pas suivi les procédures pour maintenir ou augmenter la poussée des réacteurs. Et ainsi conserver le nez de l’avion vers une position basse pour que celui-ci reprenne de la vitesse, et évite un décrochage violent.

Le commandant de bord n’aurait pas été en poste au début des problèmes, ce qui peut arriver sur les vols long courriers. Mais déjà on entend les premiers échos mettre en cause outre sa responsabilité, celle des pilotes. Le BEA se prononcera en fin de semaine en donnant un peu plus d’explications sur les raisons ou enchainements qui ont provoqué ce crash terrible. Mais en attendant, il est difficile d’apprécier la communication de dénie de responsabilité des uns et des autres – qui est normale également – mais qui pourrait être plus respectueuse envers les familles des victimes.

Comments are closed.