Air France vers la chute libre

Posted: 19th décembre 2014 by admin in News
Tags: ,

Le conseil d’administration de la compagnie aérienne Air France-KLM a actualisé ses perspectives financières sur le quatrième trimestre 2014, revoyant à la baisse de 200 millions d’euros son objectif d’EBITBA. Les conséquences de la grève des pilotes en septembre l’obligeront à modifier sa stratégie les deux prochaines années, sans toutefois remettre en cause le plan Transform 2020.Dans son communiqué du 18 décembre 2014, le groupe franco-néerlandais explique la révision à la baisse de son objectif d’excédent brut d’exploitation (EBITDA) sur 2014 « pour un montant supplémentaire de 200 millions d’euros par rapport aux objectifs communiqués les 8 juillet et 8 octobre derniers » par quatre facteurs : La faiblesse persistante de la recette unitaire sur plusieurs marchés long-courrier, observée depuis l’été et qui se prolonge sur les premiers jours de décembre. La mise à jour de l’estimation de l’impact de la grève des pilotes d’Air France sur le quatrième trimestre, portant notamment sur une refacturation plus élevée qu’attendue du transport par les autres compagnies des passagers au cours de la grève (facturation « interline »). Suite à l’introduction de nouvelles règles fiscales, le groupe n’enregistrera pas dans son EBITDA 2014 un ajustement positif de sa charge de pension qui était jusque là anticipé. Tout ajustement potentiel sera enregistré dans les « autres produits et charges non courants ». Un effet prix du carburant limité sur le quatrième trimestre, compte-tenu de la baisse continue du prix du pétrole brut, plus élevée que celle du prix du carburant avion, de la structure des contrats d’approvisionnement et du portefeuille de couvertures. Comme annoncé dans le communiqué des résultats du troisième trimestre et sans mettre en cause les fondements du plan Perform 2020, Air France-KLM a décidé de « revoir ses plans d’affaires 2015 et 2016 » pour prendre en compte les conséquences de la grève des pilotes et de la détérioration des recettes unitaires intervenue depuis l’été. Le groupe travaille donc sur des actions complémentaires de réduction des coûts unitaires (coût unitaire par ESKO, à change, prix du carburant et charge de retraite constants) et sur une réduction significative du plan d’investissement. Le PDG Alexandre de Juniac a déclaré : « la dynamique de Perform 2020 est maintenant lancée dans toutes les activités du groupe, s’appuyant sur le socle indispensable de la poursuite des efforts de compétitivité et d’une forte discipline financière. En renforçant significativement dès maintenant les actions sur les coûts et en adaptant le plan d’investissement, Air France-KLM se donne les moyens d’aborder 2015 dans de bonnes conditions en dépit du contexte concurrentiel dégradé. » La possibilité de nouvelles coupes sombres semble donc se confirmer, et le coût total de la grève des pilotes a désormais dépassé les 400 millions d’euros (contre 350 estimés en novembre), et le groupe va devoir « augmenter nos baisses de coûts unitaires et revoir à la baisse nos programmes d’investissement », a confirmé le directeur financier Pierre-François Riolacci, qui évoque un possible report « dans des conditions économiques raisonnables » des livraisons d’avions régionaux et Boeing 777 (une dizaine) attendus en 2015 et 2016. Cette mauvaise nouvelle a quelque peu éclipsé la bonne humeur créée par le passage du père Noël à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle mardi dernier : le vol spécial 80e anniversaire choisi par le père Noël était un peu en avance sur Noël, mais n’a pour autant « pas gâché le plaisir des 150 enfants invités par l’association Pays de Roissy, qui l’ont accueilli chaleureusement. Ravi par tant de joie, il a décidé de faire une longue escale à Roissy à la rencontre des enfants et des familles – Kids & Kids Solo – parés pour les décollages vers d’autres horizons. Après avoir retrouvé les plus petits autour d’un grand goûter spectacle, le voici parti avec ses rennes et son traineau en direction de l’aérogare 2 : c’est dans les terminaux E et F qu’il posera sa hotte les 20 et 21 décembre… pour offrir des cadeaux, se prêter au jeu de la photo afin de perpétuer la magie de Noël auprès de nos clients, petits ou grands ».

Comments are closed.