Des ravitailleurs multi-avions

Posted: 6th février 2019 by admin in News

Plus de huit ans après avoir perdu le contrat du siècle aux Etats-Unis face à Boeing pour un montant de plus de 21 milliards de dollars, Airbus tape à nouveau à la porte de l’armée de l’air américaine pour proposer des services de ravitaillement. Et il s’est trouvé un partenaire de choix, Lockheed Martin, qui est le premier groupe de défense mondial avec qui il a signé un accord. Cette équipe très solide va « explorer conjointement les opportunités de répondre au besoin croissant des clients militaires américains en matière de ravitaillement en vol ». Selon le communiqué commun publié ce mardi, les deux groupes souhaitent fournir des services afin de remédier aux déficits capacitaires identifiés et de satisfaire aux exigences des ravitailleurs de nouvelle génération. « Nos clients ont impérativement besoin de capacités de ravitaillement en vol fiables et modernisées afin de préserver leur capacité de projection et leur avantage stratégique, a estimé la PDG de Lockheed Martin Marillyn Hewson. En associant la force d’innovation et l’expertise d’Airbus et de Lockheed Martin, nous serons bien placés pour fournir à l’US Air Force et à ses alliés dans le monde entier les solutions de ravitaillement modernes requises pour relever les défis sécuritaires du 21e siècle ». La coopération des deux entreprises, basée sur l’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus, doit permettre d’adresser un large éventail d’opportunités allant de besoins court terme en matière de ravitaillement en vol, par exemple sous forme d’une offre de services payants, à la conceptualisation du ravitailleur du futur. L’A330 MRTT a été acheté par douze pays à travers le monde. « Nous sommes convaincus que l’alliance du savoir-faire d’Airbus en matière de ravitailleurs et de la forte présence de Lockheed Martin aux États-Unis permettra de fournir des solutions extrêmement performantes, capables de répondre aux besoins actuels et futurs de l’armée américaine en matière de ravitaillement en vol », a estimé le directeur de Military Aircraft au sein d’Airbus Defence and Space, Fernando Alonso. L’offre ne concerne pas seulement les Etats-Unis. « Il s’agit pour nos deux entreprises d’une formidable opportunité d’associer leurs expertises et de coopérer pour développer des solutions de pointe permettant de répondre à des besoins critiques dans le monde entier », a expliqué la vice-présidente exécutif de Lockheed Martin Aeronautics, Michele Evans. Source : vol MiG.

Comments are closed.