La Russie recycle ses MiG

Posted: 19th décembre 2013 by admin in News
Tags: , ,

La Russie commence à recycler ses MiG-25 et MiG-31 pour en faire des bêtes de fête foraine. Plus exactement, pour proposer à qui le souhaite, d’effectuer un vol en avion de chasse, à Mach 2, sur cet avion dont l’opérationnel est très couteux. Mais visiblement, il y a des amateurs qui se pressent au portillon. Afin de pouvoir répondre au projet américain du bombardier Walkyrie, capable de voler à Mach 3, les soviétiques s’engagèrent dans la construction d’un intercepteur apte à contrer une éventuelle incursion. Sous l’appellation Ye-155, le programme fut lancé en février 1962 avec la fabrication de trois prototypes, deux destinés a la reconnaissance (155-R) et un à l’interception (155-P) qui effectuèrent respectivement leurs premiers vols les 9 mars et 9 septembre 1964. Le MiG-25 entra en service en 1970 en version 25P Foxbat A. suivi du modèle R Foxbat B pour la reconnaissance et BM Foxbat F pour l’attaque au sol des défenses anti-aériennes. Construit en acier inoxydable avec des bords d’attaque en titane afin de résister à l’échauffement lors des vols à 3.000 km/h. de nombreux records de vitesses ascensionnelles et d’altitude furent alors pulvérisés par le MIG-25 ce qui ne manqua pas d’affoler les spécialistes occidentaux… Certains records sont d’ailleurs toujours d’actualité, comme les 37.750 m d’altitude atteints et une vitesse moyenne sur 500 km de 2.981,5 km/h. Ces véritables performances ne furent toutefois connues qu’en 1976 lorsqu’un pilote russe, Viktor Belenko, passa à l’Ouest en allant poser son avion au Japon. Les 1200 exemplaires construits ont été exportés dans une quinzaine de pays et sont toujours en service dans la plupart d’entre eux sauf en Russie où ils furent retirés du service en 1994. Dans les années 1970, fut développée une évolution biplaces aux performances nettement améliorées, le MiG-31 Foxhound, initialement dénommé MIG-24MP. Le vol inaugural du prototype E-155M eut lieu en septembre 1975, suivi parla construction de 8 avions de présérie. La production commença en 1980 et il fut livré à partir de 1981. Les principales différences avec le MiG-25 viennent donc d’un équipage constitué d’un pilote assisté d’un opérateur radar, d’une perche de ravitaillement en vol et d’une structure et de matériaux résistants mieux aux vols à grandes vitesses. Côté avionique, il fut le premier chasseur au monde à intégrer un radar à balayage électronique capable de détecter 10 cibles et d’en engager 4 en même temps. Une évolution, la 31M, fut proposée en 1985, intégrant principalement un nouveau radar mais faute de budget elle ne vit jamais le jour. En 1997, les appareils existants furent rétrofités en version 31BM totalement modernisée avec une avionique actuelle dont un affichage «tête haute››. Seule la Russie et le Kashlastan les utilisent encore. Les MiG 25 et 31 sont donc à ce jour les seuls appareils capables théoriquement de voler à plus de Mach 3… Si l’envie vous prend, allez sur vol en MiG pour réserver votre siège.

Comments are closed.