2013 a été une meilleure année que 2012 en terme de sécurité aérienne. C’est ce qui ressort du séminaire d’analyse et de la conférence IATA sur la sécurité aérienne dans le transport civil. En effet, l’IATA a publié hier ses statistiques annuelles sur la sécurité dans le transport aérien civil, qui a vu le nombre de victimes tomber à 210 contre 414 en 2012 et 517 en moyenne sur les cinq dernières années. Si l’on prend ces chiffres et que l’on met en perspective le volume de passagers, force est de constater que l’aérien reste le moyen de transport le plus sur du monde. Les données 2013 publiées le 1er avril 2014 par l’Association Internationale du Transport Aérien mettent en avant, outre la forte baisse du nombre de morts, les taux d’accidents pour les avions de conception occidentale avec perte de coque (avion irréparable, y compris pour raisons financières): 0,41 soit un accident tous les 2,4 millions de vols (moins bien donc que le 0,21 record atteint en 2012), et 0,32 pour les membres de l’IATA, 26,8% au-dessus de la moyenne toutes compagnies aériennes confondues et mieux que le 0,30 enregistré en moyenne ces cinq dernières années. Rappelons que l’IATA représente 240 transporteurs qui assurent 84% du trafic aérien mondial. L’IATA souligne d’autre part l’amélioration de la sécurité en Afrique sub-saharienne l’année dernière, avec une seule perte de coque d’avion occidental et un taux d’accident en baisse de près de 50°% tous avions confondus (7,45 par million de vol, contre 14,80 en 2012). Un progrès réel mais mitigé par le fait que la situation reste « bien pire que dans le reste du monde », et qu’une année d’amélioration ne signifie rien si on ne peut s’assurer de « l’engagement de toues les parties concernées, y compris les gouvernements ». Dans les pays de l’ex-Union Soviétique (CEI), aucun accident n’a été enregistré par les membres de l’IATA, une performance meilleure que dans le reste du monde. Mais la situation globale se détériore dans la région, l’IATA encourageant les gouvernements à adopter les standards ICAO, et en particulier les audits tels que l’IOSA. Il faut se rappeler de quelques chiffres : 3 milliards de passagers, seulement 81 accidents, dont 16 mortels. Source : Agence Séminaire.

Comments are closed.