L’affrètement se porte bien

Posted: 12th mai 2017 by admin in News

Le spécialiste de l’affrètement ACS France a réalisé un chiffre d’affaires de 29,9 M€ en 2016. Son activité a été porté par l’aviation d’affaires qui a progressé de 21% dans l’Hexagone. Au niveau mondial, son chiffre d’affaires est en hausse de 10%. Air Charter Service a enregistré une hausse de son activité aviation d’affaires en France de 21% en 2016. Ainsi l’aviation d’affaires – qui représentait près de 7% du chiffre d’affaires du bureau français en 2015 – pèse désormais près de 10% du chiffre d’affaires. Et cette croissance est constante : au cours des 6 premiers mois de l’année, ce segment avait connu une augmentation de 66%. Le spécialiste de l’affrètement aérien affiche également une hausse de son activité sur le marché du tourisme d’affaires. Le secteur MICE – Meetings, Incentive, Conferences, Events a progressé de 15% au cours de l’année 2016 et celui des professionnels du voyage a augmenté de 48% (il représente plus de 10M€ du chiffre d’affaires d’ACS France). Le bureau français entend accélérer son développement sur ce marché au cours de l’année 2017. ACS France a généré un chiffre d’affaires de 29,9 M€ en 2016. Le bureau français a ainsi conforté une fois encore sa position de première filiale européenne d’Air Charter Service (hors Royaume-Uni). A l’échelle mondiale, Air Charter Service présente une progression de son chiffre d’affaires de 10% au cours de l’année 2016, soit 408M€. Au total 12 500 nouveaux contrats ont été signés en un an (+11% par rapport à 2015). Ce niveau de croissance est homogène au sein des 20 bureaux ACS à travers le monde. Autre activité porteuse pour Air Charter Service : OBC – On Board Courier. L’offre du service bagage accompagné a progressé de 60%. L’investissement de 1,4M€ opéré l’an dernier a porté ses fruits puisque plus de 1 000 missions ont été gérées l’année dernière, dépassant ainsi les objectifs fixés. A horizon 2020, l’entreprise a pour ambition d’atteindre les 14M€ de ventes. Source: Pilotage avion.

Comments are closed.