L’Irak se reconstruit doucement et difficilement, et l’étape qui vient d’être franchie est importante dans le cadre de maintien et du développement de sa souveraineté nationale. L’Irak vient en effet d’annoncer qu’il souhaite procéder à l’achat d’avions d’entrainements pour la chasse et l’armée de l’air. Le choix se porterait sur l’Aero Vodochody L-159, un avion d’entraînement dans sa version bi place, mais également un avion léger d’attaque dans sa version monoplace. L’achat ne se porterait pas sur des avions neufs, mais sur des avions ayant été utilisé dans l’armée Tchèque afin de réduire substantiellement les coûts. L’avion de chasse L-59 Super Albatros est un avion militaire Tchèque développé dans les années 70, et qui fit son premier vol en septembre 1986. Cet avion basé sur le L-39 Albatros est également un avion d’entraînement, conçu par Aero Vodochody. L’avion dispose de différences par rapport au L-39, qui sont un fuselage renforcé, un nez plus long, un cockpit amélioré et plus moderne, ainsi qu’un moteur plus puissant. L’avion fit son premier vol le 30 septembre 1986. Une autre variante du L-59 fût développée et proposée en 1992, cette fois non plus en avion d’entraînement, mais en avion mono siège d’attaque. Cet avion devait prendre le nom de ALCA et connu un bon succès marketing. La première variante du ALCA fût le L-159A qui vola le 2 Août 1997. L’avion bénéficie de systèmes avioniques de l’Ouest – ce qui n’était pas le cas au préalable, et notamment sur les premières versions du L39. Les systèmes d’intégration furent notamment réalisés par Boeing. Le L-159B Albatros fut la version duale avec deux sièges, destinée à l’entrainement des pilotes de l’armée de l’air Tchèque, qui commanda 72 de ces appareils. Le réel galop d’essai de l’avion fût le 4 Août 1997, puis la version mono siège vola le 18 Août 1998. Les premières livraisons de l’avion se déroulèrent à partir de l’année 2000. Ce signe est le premier vers la reconstruction d’une réelle armée de l’air, hautement requise dans l’environnement actuel de l’Irak. Car si le pays est toujours prône à une guerre pour le pouvoir en interne, chaque partie en présence constate le besoin de pouvoir bénéficier d’une armée de l’air efficace. L’avion d’entraînement est donc le premier pas vers la constitution d’une authentique force de chasse sans doute à venir. Reste aux constructeurs de bien se positionner. Le Rafale saura t’il trouver sa place ? On peut se poser la question alors que le gouvernement Irakien est en discussion avec Washington pour l’achat de 36 F-16. Avec Avion de Chasse.

 

Comments are closed.