Sécurité et low cost – comme les autres!

Posted: 25th novembre 2016 by admin in News
Tags: , ,

Low cost est-il synonyme de dangerosité? Plus d’un français sur deux, en a en tout cas le sentiment. En effet, selon un sondage réalisé par le cabinet Raffour Interactif, 53% des Français qui ont pris l’avion au cours de ces trois dernières années ont le sentiment qu’il existe une différence du point de vue de la sécurité en vol entre les compagnies low-cost et les compagnies classiques. «En se tournant vers des compagnies low-cost, les Français interrogés cherchent à comprendre où sont réalisées les économies. Et ils ont l’impression que payer moins est une contrepartie de la sécurité», réagit Guy Raffour. Pourtant ces «prix bas» sont notamment possibles grâce «une flotte unifiée ou encore d’importantes rotations», ajoute-t-il. Mais pour le cabinet Raffour, c’est sur le point de la communication que les compagnies low cost doivent revoir leur copie. «Ce ressenti majoritaire est à prendre en considération par les compagnies low cost qui doivent davantage communiquer vis-à-vis des touristes sur la modernité de leur flotte, entretenue et répondant aux normes internationales de sécurité», note Guy Raffour. Car pour le moment, la communication déployée par ces compagnies «porte essentiellement sur les prix bas, alors que les compagnies traditionnelles l’orientent davantage sur la qualité des vols et du personnel», commente-t-il. Pourtant, le sondage révèle que 56% de ces Français qui ont le sentiment d’une différence entre compagnies choisissent tout de même des compagnies low cost. «L’argument prix avantageux prédomine dans leur choix car les faits leur démontrent une très grande fiabilité du transport aérien dans son ensemble et ils ont confiance dans les obligations de contrôles et de maintenance où tout manquement serait fortement médiatisé». A juste titre car les contrôles sont les mêmes pour tout le monde. «Toutes les compagnies sont soumises aux mêmes règles internationales de sécurité», renchérit Pierre Sparaco, expert aéronautique et membre de l’Académie de l’air et de l’espace. Des règles strictes éditées par l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) «qui évoluent au fil des années», ajoute-t-il. De plus, «les pays vérifient constamment que ces normes soient bien respectées». Enfin, Pierre Sparaco explique aussi que les dirigeants des compagnies low cost «n’ont pas le droit à l’erreur». «Finalement, la sécurité est une grande priorité dans ces compagnies. C’est peut-être même la première», avance-t-il. En effet, un accident ou un problème technique pourrait être une catastrophe économique «pour la compagnie comme pour toute la branche low cost», expose Pierre Sparaco.

Comments are closed.